home page genealogie

   
 

Vous allez découvirir la généalogie de nos enfants, fruit de mon travail, débuté pour ma propre généalogie en 1992 sur l'Isère et l'Yonne notamment (et précédemment entammé par ma mère, qui m'a transmis le "virus").

Mais quand on se lance dans la généalogie, on n'imagine pas au début tout ce qu'on va trouver. La multiplication des sources, notamment sur Internet entraîne aussi la multiplication des erreurs possibles.

J'ai donc décidé arbitrairement de classer en 4 catégories les informations généalogiques que je recueillais... et de ne retenir que les 2 premières catégories:

- informations certaines... à la limite d'adultère inconnu ou d'adoption cachée...

- informations probables, bien souvent à 99% : recoupement d'informations, fort tissus de présomptions, à partir du XVIème siècle, on n'a bien souvent plus de certitudes à 100% prouvées. C'est par exemple le cas de mon rattachement par ma mère à la nourrice de Saint Louis, Marie la Picarde (voir "les histoires généalogiques")

Je n'ai pas retenu par contre deux catégories d'information généalogique :
- informations posibles : je classe ici surtout toute une partie d'informations trouvée sur Internet et dont je n'ai pas de preuve de la réalité (je révérifie tout ou presque). Par exemple le rattachement des "Fernel" dont je descend du coté de ma mère à Jean-François Fernel (voir histoire), célèbre médecin et astronome de la renaissance... mais qui selon mes sources n'a en fait laissé que 2 filles !

- informations totalement fantaisites : on en trouve notamment pas mal sur le site des mormons : les américains ont souvent beaucoup d'imagination... et beaucoup d'ignorance historique. Par exemple, on y découvre "très sérieusement" que Jean-François Fernel dont je descend peut-être (voir histoire), selon une étude généalogique faite au XIXème siècle part l'un de ses descendants, serait en fait le fils caché de Charles VIII et de Anne de Bretagne. Il existe même un forum où ses descendants américains se flatent d'une telle paternité ! C'est historiquement totalement absurde et plus qu'improbable même si on ne peut évidemment prouver à 100% que c'est faux !

Reste que parfois il est bien difficiel de définir si l'information est probable ou simplement plausible. Le cas le plus épineux est sans nul doute celui de l'ascendance de Jean Bayle, Notaire royal et procureur d'office de la juridiction de la Faye à SaintèSauveur en Rue (Loire), époux de Catherine Thivillier. Ce qui est probable (mais non certain) c'est qu'il est fils de Jean Bayle - le vieux, Granger de la Grange Bayle au temple lui même sans doute fils de Simon Bayle, lui-même Granger de la Grange Bayle au temple.
Une étude d'un très sérieux généalogiste professionnel (Monsieur Grangier, société Arthaud Bleu) - et son ami Vincent Charmion, ont relié Simon Bayle à François Bayle de Martinas et Alix de Geysans et au-delà toute la haute noblesse d'Europe. Problème, ils avaient il y a quelques années indiqué Jean Bayle fils de Jacques bayle lui même fils de Jean Bayle lui même fiils du couple Bayle de Martinas / De Geysans. Après plusieurs échanges par mail avec Frédéric Grangier-Desormeaux en 2004, ils m'avaient donné les indication suivantes (qui figurent également sur leur site) : "on retrouve un Jacques Bayle, de la Faye, neveu en 1569 de Benoîte de Geyssans, veuve du baron d'Urgel... cette mention est spécifiée dans la collection des archives de la Loire (20 volumes orange-marron à droite en entrant dans la salle de lecture). C'est dans ce testament (de Benoîte) qu'est cité notamment la famille Geyssans alliée de la baronne d'Urgel. Concernant les degrés au dessus de Jacques, il s'agit d'une déduction logique issue de l'étude de la famille Barbier d'Argental, alliée aux Geyssans puis aux Bayle."

Je tente aujourd'hui d'en savoir plus sur ces nouveaux liens et en ferai part sur mon site web dès que j'en saurai plus. En attendant je n'ai pas été au-delà du lien possible (mais je reste encore un peu scpetique) avec le couple François Bayle de Martinas / Alix de Geysans. Dommage car cela ferait descendre mes enfants 287 fois de Hugues Capet !

Claude Molly-Mitton, octobre 2009

 

home page genealogie

Base généalogique de nos enfants
(nouveau : base geneanet)

La liste de leurs
3 469 ancêtres identifiés sur 10 siècles et sur 29 générations.
Les 8 premières générations sont quasiment au complet - ne manque que 4 couples
(6 389 noms au total avec les collatéraux)

MON COUP DE COEUR
Mes histoires généalogiques

L'origine du nom MOLLY-MITTON.

A VOIR ABSOLUMENT
La liste de mes "sources généalogiques" et notamment la liste de mes nombreux "cousins généalogiques"

NOUVEAU
La liste des plus anciens ancêtres, classés par sicèle : XVIème, XVème, XIVème, XIIIème et XIIème siècles.

La carte ancienne des ancêtres de nos enfants.

2 cartes anciennes de mes deux principales régions d'origine :
Grésivaudan (Isère)
et Auxerrois (Yonne)

• Branche Montmorency
• Quelques noms de famille
• Recherches dans l'Yonne
• Recherches en Isère
• Recherches en Creuse

 

Le mariage du "premier" Molly-Mitton du nom (acte paroissial)

Un exemple banal de contrat de mariage (parmi les centaines, du XVIème au XIXème siècle que j'ai pu relever et transcrire) et sa transcription... ou un petit exercice de paléographie


Les 4 associations dont je suis ou j'ai été membre :
• CGD (Cercle Généalogique du Dauphiné dont l'Isère)
• CGHHML (Cercle Généalogique Historique et Héraldique de la Marche et du Limousin)
. CGS-PRP
(Cercle Généalogique de Savoie - Paris Région Parisienne)
. SGY
(Société Généalogique de l'Yonne)

MON TOP 10 DES MEILLEURS SITES DE GENEALOGIE
Les 3 Bases de données essentielles à connaître

FrancegenWeb
Geneabank
Geneanet - si vous ne visitez qu'un site c'est le bon

Onomastique et héraldique
La France de votre nom
Le dictionnaire des noms
Didacticiel héraldique

Les 3 autres sites à connaître absolument

le wiki de la généalogie
La Fédération française et les associations
Le site des mormons

Championnat de France 2002 de généalogie (le tout premier) : je suis demi- finaliste !

Championnat de France 2004 de généalogie : je suis cette fois quart de-finaliste.

Mon album photo

 
  Conception et réalisation du site : Claude Molly-Mitton© 2003.
La reproduction des textes et documents figurant sur ce site est strictement interdite, sauf accord par écrit de l’auteur